La classe hors les murs

L’Ecole Active fait grandir les enfants dans une démarche d’ouverture et d’interaction avec le monde car nous considérons que l’enceinte même de l’école ne constitue pas un lieu unique d’apprentissage. La classe hors les murs est une appellation qui permet de définir la classe non comme un lieu fermé et figé mais comme une mise en situation d’apprentissage des enfants qui peut se faire partout où la connaissance est disponible. La classe hors les murs permet d’ancrer les apprentissages dans la réalité et d’ouvrir les enfants au monde qui les entoure.

Les deux dispositifs mis en place :
- La classe promenade (une à deux fois par mois)
- La classe transplantée annuelle (voyage de plusieurs jours hors de l’école)

La classe hors les murs

Il est essentiel que les élèves sortent très régulièrement de l’école afin d’aller à la découverte des richesses de Marrakech et de sa région, que ce soit d’un point de vue culturel, artistique, architectural, historique ou naturel. La classe promenade a donc lieu en dehors de l’école dans un lieu choisi par l’enseignant et les élèves car répondant à un besoin pour la poursuite d’un travail engagé ou pour le plaisir d'effectuer ensemble une randonnée. Elle se déroule sur une demi-journée ou une journée complète dans la région de Marrakech. La classe promenade a lieu toutes les trois semaines à une fois par mois en fonction des projets de classe. C’est pour permettre cette facilité à sortir de l’établissement que nous possédons notre propre transport scolaire. Celui-ci étant uniquement dédié aux sorties des classes.


La classe hors les murs est donc tournée vers la découverte et/ou la recherche d’informations dans un environnement proche. Elle se déroule dans les types de lieux suivants :


- Musées, galeries d’art
- Visite et rencontre avec un artisan
- Aide apportée à une association locale
- Découverte des lieux historiques ou insolites de la ville
- Exploration et découverte du milieu naturel de la région


Les classes transplantées (sur plusieurs jours avec nuitées) font partie intégrante du programme de l’Ecole Active et sont obligatoires pour tous les élèves de 4 à 12 ans. Il faut avoir présent à l'esprit que cette génération d'enfants est une génération « virtuelle ». Bien que la réalité lui soit accessible facilement via les écrans, celle-ci lui est présentée de façon inodore, à plat, sans repères spatiaux, ni temporels.


L’Ecole Active a un devoir qui s'impose avec force : confronter les enfants avec la RÉALITÉ. La classe transplantée est un outil non négociable pour une école ouverte sur le monde. Il est fondamental que les enfants connaissent le pays dans lequel ils grandissent. C’est pourquoi, nous proposons chaque année une classe transplantée, préparée et organisée par les enfants eux-mêmes, dans différentes régions du Maroc. Il est aussi possible que la classe transplantée permette de concrétiser un échange entre une classe de notre école et une classe d’une autre école qui correspondent régulièrement. Ces séjours ne constituent en aucune manière une rupture avec les activités pratiquées en classe toute l'année. Les acquisitions sont basées sur le désir de découvrir un nouveau milieu de vie, de le comprendre, de l'expliciter, mais aussi sur la richesse des moments de vie communautaires qui permettent la découverte des autres dans des conditions de vie différentes.


L'expérience de la classe transplantée permet aux enfants de trouver de nombreuses occasions :


- De s'épanouir sur les plans affectif, culturel, intellectuel, social,

- D'apprendre à apprendre à partir du monde tel qu'il est et pas seulement dans l'environnement immédiat, dans les livres et au travers des écrans,

- De développer leur curiosité, leur attention, leur aptitude à saisir toutes les opportunités, leur esprit critique, leur sens logique et leur capacité à s'adapter à diverses situations, - De poser de vraies questions et d'amorcer des réponses dans un contexte complètement nouveau et motivant,

- De nourrir leur imaginaire.


Tous ces acquis leur permettront de mieux comprendre leur temps et de ne pas être à l'écart dans un monde en constante évolution, que ce soit sur le plan des techniques qui entrent très rapidement dans la vie quotidienne, sur le plan social où les modes de vie évoluent sans cesse, sur le plan culturel enfin où les médias et la rencontre des civilisations ont une influence de plus en plus grande.

Même si l'essor de la télévision et d’internet ainsi que l'augmentation des temps et des possibilités de loisirs ont permis à de nombreux enfants de mieux connaître la mer, la montagne, la campagne, le désert, les oasis, ils restent souvent étrangers à leur réalité quotidienne. De plus, il n'en reste pas moins que ces mots prestigieux continuent d'éveiller en chacun d'eux des visions féeriques d'immensité, de pureté, d'aventure, de rencontre avec la nature ou avec l’Art.


C’est aussi la joie de partir ensemble... ailleurs... de rompre avec la routine quotidienne de l'école, de découvrir des horizons nouveaux, de passer des journées complètes avec ses amis, même la nuit !


Tout séjour représente un plus dans la vie de la classe et un atout pédagogique incroyable dû à la motivation inépuisable engendrée par la perspective de cette grande aventure. En effet, les enfants trouvent dans ces voyages un champ d’exploration privilégié pour répondre à des problématiques qui auront émergées en amont en classe. Ils sont placés en situation de découverte naturelle, le travail pédagogique gagne alors en cohérence et en motivation.


Le milieu naturel et le milieu humain constituent la source des activités de découverte qui s'intègrent tout naturellement dans les disciplines dites de base : lors des recherches on est amené à travailler les langues et les mathématiques (lectures multiples, comptes rendus d'enquêtes, textes libres, correspondance, calculs de budget, de distances...), à enrichir de façon considérable sa culture générale (histoire, géographie, sciences) et ses connaissances techniques. Ces disciplines trouvent là, mieux qu'ailleurs, leur rôle d'outils conceptuels dans la nécessité de procéder à des investigations nouvelles et multiples et de préparer la communication des découvertes.


La vie commune multiplie les situations de communication, d'expression, les occasions d'échanges vrais.


Pendant la classe découverte, les enfants et l’équipe pédagogique se parlent de façon ininterrompue, ce qui permet un enrichissement considérable des situations d’échanges authentiques.


Les occasions de lire et d'écrire sont aussi nombreuses et authentiques car les enfants ont vécu une aventure si intense qu'ils ont envie de la raconter, de la communiquer, de la fixer :
- Avant le séjour : correspondance écrite ou orale (téléphonée par exemple) ayant trait à son organisation, recherche de documentation ;
- Pendant le séjour : nouvelles à envoyer et lecture de celles que l’on reçoit, acquisitions à fixer par écrit ;
- Après le séjour : traces du vécu commun à garder pour en faire part aux autres classes, aux parents, documentation à utiliser pour prolonger ce travail. Il y aura la préparation d’une exposition par les élèves à chaque retour de séjour.


Lorsque la classe partage le séjour avec des correspondants (la classe avec laquelle les enfants correspondaient régulièrement avant le départ), le séjour devient alors un merveilleux prolongement des échanges commencés dans l'anonymat. Si le séjour se situe en début d'année scolaire, les échanges qui suivent en sont d'autant plus riches.

Organiser sa vie quotidienne avec les autres ne peut se faire sans l'institutionnalisation de règles de vie mises au point avant le départ. C'est toute la vie journalière du groupe qui est à gérer y compris les conflits qui naissent en dehors des heures de classe. Le conseil de vie de classe est au cœur de cette vie coopérative. Les enfants et les adultes y participent en interaction. La structure de vie coopérative mise en place bien avant le séjour aide à mieux appréhender le nouveau milieu et l'utilise à ses fins.


La classe transplantée c'est permettre aux enfants d'accéder à une plus grande autonomie, c'est les rendre davantage responsables.


Se séparer de sa maman, de la famille, vivre et s'organiser hors du milieu quotidien école-famille développe de façon considérable l'autonomie des enfants. Les cadres habituels sont rompus et cela pose de nombreux problèmes qu'il faut résoudre seul. Quotidiennement, il faut gérer ses affaires personnelles (linge, objets), il faut choisir ses habits, ne pas les perdre, en prendre soin sans la vigilance de sa famille…