La créativité

La mission première de l’Ecole Active est de cultiver les divers talents de TOUS les enfants. Ils doivent tous avoir la chance de découvrir pendant leur scolarité ce qu’ils sont réellement capables de réaliser. L’école doit être l’incubateur idéal de la créativité et de l’imagination dont nous sommes tous naturellement pourvus. La créativité et l’imagination sont nécessaires si nous voulons être capables de trouver des solutions aux problèmes de demain. N’oublions jamais que nous n’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui, celui-ci sera déjà dépassé lorsqu’ils arriveront à l’âge adulte.

 

Pour être créatif, il faut :
- Des connaissances : la boite à outils.
- La pensée divergente : trouver des solutions différentes pour un même problème.
- La pensée convergente : la capacité à synthétiser tous les éléments disponibles pour trouver la meilleure solution.

 

Les trois axes de travail prioritaires que nous mettons en œuvre à l’Ecole Active sont donc :
- L’Art
- Le jeu libre
- L’élaboration de projets issus de situations problèmes concrètes et engageantes
Nous permettons ainsi aux enfants de réaliser quelque chose qui émane d’eux. De cette manière, ils prennent confiance en eux et sont souvent stupéfaits du résultat. Ils ont alors un sentiment de fierté qui s’installe en eux, celui-ci est indispensable pour s’engager à réaliser des choses incroyables ou plus ordinaires mais engageant une prise de risque.

La créativité

« Un adulte créatif est un enfant qui a survécu. » (Ursula K.Le Guin)

 

Nous faisons le choix fort de développer en priorité la créativité chez nos élèves car ce qui fait la différence dans le monde d’aujourd’hui entre ceux qui réussissent et les autres ce sont les idées et la capacité à les mettre en œuvre. C’est pourquoi, il ne s’agit pas d’être seulement créatif mais aussi d’avoir acquis une certaine méthodologie et donc la rigueur nécessaire à la concrétisation de ses idées.

 

Aujourd’hui, il y a plus d’emplois créés que d’emplois détruits mais ces emplois nécessitent des compétences différentes de ce que requéraient les anciens emplois. Ces nouvelles compétences requises évoluent aussi très rapidement. Le travail revient donc à ceux qui ont la capacité créative et entrepreneuriale de réajuster leur carrière et leur formation tout au long de leur vie active. Les qualités essentielles chez un salarié ou un chef d’entreprise sont l’adaptabilité au changement et la capacité à générer des idées nouvelles. Mais ces qualités manquent à la majorité des hauts diplômés.

 

D’autre part, à l’Ecole Active, nous avons le devoir de connaitre la personnalité de chacun de nos élèves, leurs besoins, leurs centres d’intérêts. Quand on accorde de l’importance à ce qui intéresse l’enfant et à ce qui compte pour lui, alors il est prêt à donner en retour de l’importance à ce qui compte pour l’adulte. C’est une relation de confiance qui doit s’installer. Voici un lien vers une conférence qui met en valeur la capacité créative :

https://www.youtube.com/watch?v=_a-aXCbdgb0 

Il faut avoir à l’esprit que les enfants sont naturellement créatifs, c’est le système éducatif standardisé qui tue dans l’œuf cette créativité dont ils sont tous dotés.

 

Le jeu libre revêt une importance cruciale dans notre système de pensée dans la mesure où c’est aussi le moyen mis en œuvre par la nature pour faire découvrir aux enfants ce qu’ils aiment. A travers les jeux, ils s’essaient à de nombreuses activités et découvrent leurs talents et leurs préférences.

 

Dans nos lieux de vie, nous mettons à la disposition des enfants des espaces pour construire, inventer des petits mondes ou des objets tout droit sortis de leur imagination et qu’ils pourront ensuite exposer à leurs camarades comme des chefs-d’œuvre. De plus, une partie de l’espace classe est réservé à l’art. Ainsi, les élèves disposent de nombreux matériaux et médiums pour permettre à leur imagination de prendre vie. L’enseignant proposera une consigne ou mettra en place ce qu’on appelle une provocation comme contrainte de départ de la création. En effet, la contrainte, lorsqu’elle est modérée et juste, permet d’avoir le cadre nécessaire et structurant à la création. Créer ne signifie pas une liberté totale et non maîtrisée qui est souvent source d’angoisse pour l’enfant. En fait, la contrainte permet l’expression libre de l’enfant dans un cadre structuré et donc rassurant où seul un point de départ est proposé. Cette contrainte peut-être un matériau, une couleur, une trace particulière à faire apparaître dans sa composition…Tous ces chefs d’œuvre sont ensuite exposés dans le petit musée de la classe pour un temps choisi par l’enfant. Il est invité à communiquer sur son œuvre avec pour objectif le renforcement des structures syntaxiques et l’enrichissement du vocabulaire, la capacité à prendre la parole devant un auditoire pour exposer une idée et ainsi acquérir la capacité à expliquer quelque chose et à développer la confiance en soi. Nous choisissons ces supports car ils revêtent une importance affective pour l’enfant puisque ce sont ses créations. Or, ce qui engage l’affect engage pleinement l’enfant et permet donc de le faire parler aisément. L’auditoire apprend à ne jamais porter un jugement de valeur ou à exposer un avis blessant pour celui qui reçoit la parole. C’est donc aussi l’esprit critique mais bienveillant de l’enfant que nous développons à travers ce type de pratique.

 

La place accordée à l’art au sein de l’école est permanente dans la mesure où les enfants sont amenés plusieurs fois par an à rencontrer des artistes au sein de notre établissement par le biais de la résidence artiste. Tout au long de leur scolarité, ils mèneront divers projets en partenariat avec des artistes confirmés. Nous ne donnons pas de limites aux domaines qui pourraient être touchés par l’art. Nos élèves sont donc en contact aussi bien avec les arts plastiques contemporains et classiques, que la danse contemporaine, la musique, le théâtre, l’art de conter des histoires, mais aussi le cinéma grâce à la création et à la réalisation de films d’animation. C’est aussi l’art traditionnel avec la vannerie, le tissage des tapis, la broderie, l’ébénisterie, la cuisine, le zellige, la poterie, la tannerie. Ainsi, quotidiennement, nos élèves sont confrontés à des situations engageant la créativité et cela les amène naturellement à questionner l’art. En effet, il ne s’agit pas simplement de consommer de l’art ou de créer, mais aussi d’apprendre à questionner l’art pour développer son esprit critique face au monde qui nous entoure. L’art dispense donc une formation complète et nécessaire qui prend tout son sens dans la mesure où nous priorisons la formation de citoyens libres et éclairés.

Les bienfaits liés au jeu de peindre :

- Développement de la confiance en soi

- Valorisation de l’estime de soi

- Développement de l’autonomie

- Equilibre émotif renforcé

- Résolution des blocages créatifs

- Amélioration de la concentration

- Stabilité intérieure, construction psychique positive

- Devenir soi-même, oser faire ses choix et les affirmer

 

Il s’agit d’une expérience hebdomadaire qui suscite bien-être, jeu, bienveillance et respect dans un atelier coupé du monde extérieur, et où l’on invitera des adultes extérieurs à l’école à venir peindre avec les enfants (des parents, des seniors…). L’atelier du jeu de peindre est guidé par un adulte qui s’apparente à un servant qui protège l’action créatrice de chacun.

 

C’est un lieu intergénérationnel où se côtoient des enfants dès l’âge de 4 ans et des adultes dans un cadre contenant, une sorte de cocon à l’abri duquel se libère l’expression authentique de la trace. La richesse du mélange des générations produit des effets surprenants sur la créativité des uns et des autres, il enrichit la créativité sans compétition ni comparaison.

 

Ce lieu favorise l’ouverture d’esprit, une qualité qui se prolonge à l’extérieur de l’atelier.

 

Le but recherché par cette activité n’est pas la production d’une œuvre mais bien le plaisir de s’exprimer librement par le biais de la peinture. Cette approche met l’accent sur l’acte créateur et permet au fil des séances de se dégager de la critique, des pressions sociales ainsi que des attentes de résultats prédominantes dans la société actuelle.